Les chômeurs qui ne maîtrisent pas internet peinent à trouver du travail

De nos jours, internet et les réseaux sociaux constituent des pistes intéressantes pour se trouver du travail. Cela signifie-t-il que les chômeurs ne maîtrisant pas internet et ses ficelles n’ont aucune chance de trouver un emploi ?

Internet : pas une si bonne mine que cela

Un sondage mené par l’Institut français d’opinion publique a démontré que seulement 18 % des chômeurs ayant cherché un emploi sur internet sont parvenus à dénicher un emploi de cette manière. Si près de 9 demandeurs sur 10 cherchent un travail de cette manière, l’outil ne permettrait malheureusement pas de tomber aisément sur une mine d’or. Toujours selon cette étude, le fait d’utiliser son propre réseau de connaissances demeure le meilleur moyen de se trouver un job plus ou moins rapidement. Il semblerait donc que le numérique ne constitue encore qu’un moyen complémentaire de se trouver un emploi et que les moyens de recherche traditionnels soient encore particulièrement prisés.

Les chômeurs et internet

Les jeunes demandeurs d’emploi seraient des habitués d’internet. En effet, ils seraient 96 % à s’en servir dans la vie de tous les jours. 88 % d’entre eux choisissent de parcourir le web afin de consulter, puis répondre à des offres d’emploi existantes. 85 % d’entre eux en profiteraient également pour faire parvenir directement des candidatures spontanées aux entreprises présentes sur la Toile. 66 % d’entre eux se serviraient d’internet pour une information ou un conseil tel que la rédaction d’un CV ou d’une lettre de motivation. D’autres s’informeraient concernant la situation du marché du travail et en profiter pour suivre des formations à distance. En ce qui concerne les sites consultés, Pôle emploi arrive en tête avec 87 % d’internautes chômeurs, suivi par les autres sites spécialisés. Enfin, les réseaux sociaux arrivent en dernière position dans la recherche d’emploi, avec seulement 38 % de demandeurs qui s’en servent pour obtenir des contacts professionnels.

Un état de fait qui ne concerne pas les plus âgés

Les chômeurs qui sont plus âgés délaissent cette solution de recherche d’emploi, misant davantage sur le relationnel. Beaucoup de demandeurs d’emploi plus âgés ne maîtrisent pas l’outil internet. Autre fait intéressant à noter : les moins diplômés utilisent également beaucoup moins les outils numériques. Il s’agit dans 45 % des cas de personnes de plus de 50 ans et à 77 % de personnes ne détenant pas leur baccalauréat. Il semblerait que les pistes en dehors du web soient davantage prisées par cette catégorie de demandeurs d’emploi. En effet, 37 % d’entre eux déclarent avoir obtenu un travail grâce à leur réseau personnel d’ami, de famille et de connaissances. 26 % en revanche auraient directement eu recours aux services d’intermédiaires du marché du travail tels que Pôle emploi, les agences d’intérim ou encore de missions locales.

Written By
More from Rod Ibanez

Comment rendre son site attractif ?

Tweet Share 0 Reddit +1 Pocket LinkedIn 0 À l’heure actuelle de...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *