Les opérateurs Google Search qui sont indispensables en SEO

La majorité des utilisateurs fréquents d’internet se servent chaque jour de Google pour des recherches, mais ne savent pas exactement comment en exploiter tout le potentiel. Tous les opérateurs ne se valent pas lorsque l’on travaille dans le secteur du référencement naturel. En voici quelques un qui en valent vraiment la peine. Il est à noter que tous ces opérateurs ainsi que les commandes de recherche Google peuvent être utilisés ensemble afin d’optimiser ses résultats.

 

Les opérateurs de recherche Google indispensables à un référenceur

L’opérateur « site » sert à suivre l’indexation d’un site ou d’une page précise. L’actuelle version de Search Console ne permet pas de suivre l’indexation d’un site de manière optimale, raison pour laquelle il faut se munir de cet opérateur. Vous pouvez de cette manière suivre l’évolution de la prise en compte par Google et des techniques de désindexation sur certaines pages.

L’opérateur de recherche « cache » sert à obtenir la dernière version de mise en cache d’une page. Il vous sera utile dans le cas où vous souhaitez acquérir plus de visibilité sur le moteur de recherche le plus utilisé en France. Vous pourrez effectuer des vérifications sans passer par des logs et voir si Google dispose de la bonne version de votre page.

L’opérateur de recherche « intitle » sert à effectuer des recherches au sein des balises de titre. C’est le meilleur moyen de repérer des articles mentionnant un mot en particulier dans leurs titres. Il s’agit certainement de l’opérateur Google le plus utile en SEO. Il vous permettra également de vérifier que votre mot clé n’est pas dupliqué en intégralité.

L’opérateur de recherche « intext » sert à rechercher des occurrences de mots sur la Toile. En gros, si vous recherchez des articles ou pages contenant un mot en particulier, c’est l’outil qu’il vous faut. Il vous permettra d’affiner vos recherches Google en n’obtenant que les résultats contenant au moins une occurrence du mot ou de l’expression concernée.

Bien évidemment il en existe encore beaucoup d’autres qui sont au référenceur comme une plume à un écrivain. Néanmoins, ceux cités ci-dessus sont considérés comme étant les incontournables.

Référencement vidéo : les bases pour bien débuter

Il existe actuellement plusieurs possibilités permettant à une marque de se démarquer de la concurrence et optimiser sa notoriété sur Internet. Outre le référencement naturel et payant, le référencement vidéo ou VSEO est un levier de communication efficace pour booster le positionnement d’un site web sur les résultats de Google. Focus sur les bases à maîtriser pour bien référencer vos vidéos.

Pourquoi faire du référencement vidéo ?

La vidéo présente deux avantages non négligeables en référencement naturel. En effet, elle permet de se positionner, non seulement directement sur Google, mais aussi sur YouTube, le second moteur de recherche le plus utilisé dans le monde. Chaque jour, des millions d’internautes consultent des plateformes vidéo à l’instar de Dailymotion, Vimeo, et notamment YouTube. Ce type de contenu est un levier de communication efficace pour améliorer la notoriété et la visibilité d’une marque sur Internet. De plus, il a l’avantage de générer plus de backlinks vers un site tiers que d’autres supports.

Quelle plateforme choisir en VSEO ?

Bien qu’il existe plusieurs plateformes vidéo, il est plus judicieux de miser sur YouTube, car n’oublions pas que ce service appartient au géant de l’Internet américain. En postant des vidéos à travers cette plateforme, il y de forte chance que votre site apparaisse dans les premiers résultats de Google à condition de bien optimiser votre référencement. Voici quelques facteurs à prendre en compte en VSEO :

  • Le nombre de vues journalier
  • Le nombre de « like »
  • Le nombre d’abonnés
  • Le nombre de signaux sociaux et commentaires
  • Le nombre total de vues

Les bonnes pratiques pour bien optimiser ses vidéos

Comme en référencement naturel ou payant, le référencement vidéo est soumis à une certaine condition. Voici une liste non exhaustive des bonnes pratiques pour optimiser votre VSEO.

  • Créer un contenu de qualité : en version HD si possible
  • Soigner les métadonnées de la vidéo : titre, description et tags
  • Privilégier le principe de la « Pyramide inversée » : information la plus importante à la moins intéressante
  • Publier les vidéos sur plusieurs plateformes outre que YouTube

Le référencement vidéo a de belles perspectives d’avenir devant elle, notamment avec le développement massif des appareils mobiles et des réseaux sociaux. Alors autant en profiter dès maintenant pour optimiser le référencement naturel de son site web.

 

Posted in SEO