Latest Posts

Les métiers du Web ne sont pas des métiers virtuels

Le Web est une sphère médiatique bien particulière qui doit répondre à des exigences technologiques qui lui sont propres. Ces techniques ne concernant pas que le développement, elles concernent aussi les façons de communiquer entre le fournisseur et les Internautes qui sont les clients du Web.

Alors, avec l’explosion d’Internet, des métiers nouveaux voient le jour depuis 20 ans ou s’adaptent aux évolutions technologiques et comportementales. Des salons et des « Job Dating » y sont même entièrement consacrés pour présenter ces métiers du numériques et recruter.

Nous ne savons pas toujours ce que renferment ces métiers. Pour certains, les terminologies sont carrément abstraites, à la limite de l’emploi virtuel. Ce sont pourtant de véritables métiers qui nécessitent des apprentissages et des qualifications tout aussi réels.

En parlant de métiers du Web, découvrons-en quelques-uns

Chargé de communication Web

Les chargés de communication se spécialisent. Un chargé de communication Web doit posséder toutes les qualités d’un chargé de communication mais être également spécialisé dans les techniques de communication Web.

Le chargé de communication Web a en charge la promotion d’une marque, d’une entreprise, d’un produit sur le Web. Et pour mener à bien ses missions il doit connaitre les leviers de la toile. Il aura notamment en charge les campagnes d’e-mailing, le déploiement de la stratégie e-marketing, les actions de référencement, la notoriété… Et ses actions ne sont pas limitées à la communication digitale externe mais aussi à celle interne (enrichir, animer un Intranet, un réseau social de collaborateurs…).

Juriste Internet

Un juriste Internet a des missions bien particulières. Il assiste l’entreprise et la conseille en matière d’informatique, d’Internet, de propriété intellectuelle. Il conseille, il veille, il défend les intérêts pour le respect des droits, obligations et réglementations liées aux activités (e-commerce, banques en ligne, gestion des noms de domaines…). Il est spécialisé et a une parfaite connaissance d’Internet, de sa législation et de ses évolutions.

Traffic Manager

Le traffic Manager ou responsable trafic est lui un spécialiste de la publicité sur Internet. Il est le lien entre les annonceurs et les supports que sont les sites qui diffuseront les publicités. Il gère les espaces publicitaires. Il conseille l’annonceur pour ses campagnes publicitaires. Il travaille en étroite collaboration avec les référenceurs. Il gère de A à Z les campagnes, les organise, suit leur mise en œuvre, leur évolution et en fait le bilan.

Des métiers qu’Internet a fait naitre ou évoluer, qui exigent des compétences adaptées à ce marché mondial omniprésent et qui ne cesseront de suivre la dynamique de la toile.

Le web, des métiers nouveaux ou revisités

Internet a conquis le monde et envahi nos vies. Nous consultons Internet pour des recherches documentaires, de  planification de voyages, pour réserver un hôtel, acheter une paire de chaussures, trouver du travail ou encore trouver l’âme sœur. Il y a des centaines sinon des milliers de raisons qui amènent les Internautes sur la toile. Nous passons plus de 40 % de notre temps à surfer sur cette vague médiatique. C’est aussi la plus grande place de marché mondial.

Ainsi, nombreux métiers ont dû évoluer ou voir le jour. Et aujourd’hui, beaucoup de sociétés, des plus modestes aux plus grandes, recherches du personnel ainsi qualifié. Mais en quoi consistent ces dénominations de postes ?

Regardons d’un peu plus près quelques exemples notoires.

Le « Community Manager »

Littéralement, on peut traduire ce libellé comme « animateur de communauté ». Plus précisément, cette personne c’est la personne en charge de fédérer et faire vivre une communauté d’Internautes au travers des réseaux sociaux, de blogs, forums… Il analyse, il créé, il anime, il veille, il organise même des évènements, bref, ses missions sont nombreuses et ne se limitent pas à rédiger et diffuser quelques informations par-ci, par-là.

Le « Webmarketer »

Le Webmarketer est indispensable, incontournable car c’est lui qui élabore la stratégie commerciale et marketing qui sera tissée sur la toile elle-même. Il analyse les attentes des consommateurs, la concurrence, met en œuvre les actions de communication qu’elles soient off ou on line, élabore, réalise et suit la promotion du site, coordonne les partenariats Internet, suit les audiences… Un rôle clef pour optimiser le business.

Le rédacteur Web

Le rédacteur web n’est pas un rédacteur comme un autre. Il a des compétences très similaires mais il doit adapter ses contenus aux exigences d’Internet, des internautes, des moteurs de recherches. Les moteurs de recherches estiment la pertinence des contenus, pénalisent les plagiats, les duplications. Quant aux Internautes, ils ne lisent pas une page web comme un journal, il faut des contenus rapides et percutants à lire, surtout quand la lecture est réalisée sur des petits écrans et dans des situations particulières (dans un taxi, à l’arrêt de bus, entre deux rendez-vous…). Il doit optimiser son contenu pour favoriser le positionnement du site, de la marque de l’entreprise. Bien des clefs se sont donc ajoutées à son trousseau de rédacteur.

Le chargé de référencement

Un métier sans précédent et totalement nouveau. Le chargé de référencement naturel (SEO), n’a pas son pareil dans le passé. Sa mission est d’améliorer la visibilité et l’audience sur Internet. Comment ? Par la connaissance et l’exploitation de toutes les données jouant dans les algorithmes de référencement. Il s’agit de la structure d’un site mais aussi les axes de rédaction de contenus, l’indexation par les moteurs de recherches, les échanges de liens… Un vaste domaine de jeu qui permet une visibilité meilleure de laquelle découlera une audience meilleure et ainsi des parts de marchés croissantes.

Il existe bien d’autres métiers nouveaux ou revisités pour s’adapter au marché et aux évolutions qu’Internet a entrainées dans son sillage. Et la liste pourrait bien continuer d’évoluer.

L’analyse d’un site web : quelles métriques appliquer ?

Les outils dédiés à l’analyse d’un site internet visent à vous fournir des éléments précieux sur le comportement des internautes qui visitent votre site. Cependant définir les métriques destinées à l’amélioration des performances de celui-ci peut s’avérer être une tâche complexe. Voici quelques métriques pour une exploitation optimale de votre site web.

Quel est le nombre de visiteurs uniques ?

Le nombre de visiteurs uniques correspond au nombre d’internautes qui se rendent sur un site internet pour la première fois et ce, pendant une période donnée. La période de référence dure un mois en règle générale. Attention visiteur unique ne signifie pas visite unique. Bien au contraire, les individus qui le souhaitent peuvent consulter le même site à différentes reprises, par contre seule sa première visite est prise en compte. Cet indicateur permet de mesurer les performances de son site, de ses campagnes marketing digital. Le nombre de visiteurs uniques offre également l’opportunité de contrôler la segmentation de votre public cible, etc. Outil intéressant et gratuit: Google Analytics 

 

Connaissez-vous le nombre de pages vues ?

Pour déterminer la qualité des visites, le nombre de pages vues constitue un excellent indicateur. Par contre l’analyse de cette métrique ne vous apportera aucune information pertinente tant qu’elle n’est pas comparée avec le taux de conversion.

En effet, les visiteurs de votre site sont susceptibles de parcourir un certain nombre de pages sans interagir avec votre contenu. Par contre si l’objectif du site consiste à publier de l’information, l’utilisation de ce seul indicateur est suffisante.

 

Quel est le temps passé sur le site et par page ?

Pour juger de la performance d’une page et par conséquent son contenu, il est judicieux de connaître le temps passé par page. Bien souvent cette métrique souligne le fait que peu d’internautes lisent l’intégralité d’un article. En effet, vous vous rendez compte qu’un contenu qui nécessite une lecture de cinq minutes est parcouru en moins de deux minutes par un internaute !

En fonction du temps passé par page, vous êtes en mesure de distinguer celles qui sont performantes de celles qui doivent être modifiées. Votre objectif étant de retenir le plus longtemps possibles vos visiteurs.