Latest Posts

Publicité sur YouTube

Que vous soyez en train de surfer, de consulter vos mails ou encore de regarder une vidéo, il y aura un moment ou un autre ou vous tomberez sur une page publicitaire. Loin des pop-up qui vous pourrissent la vie, Google a réussi à encadrer les messages publicitaires de façon, dans certains cas à les faire coïncider avec le centre d’intérêt de l’internaute. En ce qui concerne YouTube, la publicité a permis dans certains cas la monétarisation des contenus vidéo qui sont publiés sur la première plateforme de partage de vidéos sur internet. Nous allons découvrir comment marche la publicité sur YouTube.

Les intérêts d’une publicité sur YouTube

La publicité permet de faire connaitre son entreprise ou le service que voulez mettre en avant. Il y a quelques années encore, ce moyen d’obtenir un peu plus de popularité était plutôt l’apanage des médias audiovisuels. Aujourd’hui, Google a réussi à se positionner comme un moyen de substitution beaucoup plus efficace que les médias traditionnels et beaucoup moins couteux grâce à YouTube. Cette plateforme de partage vidéo est devenue le deuxième outil de recherche de Google grâce à ses différents contenus abordant tous les thèmes imaginables. La publicité sur YouTube se fait sous un format vidéo Outres le côté marquant de l’image, cette vidéo publicitaire permet à l’annonceur de rediriger directement l’internaute sur son site lorsque ce dernier clique sur un des liens de la vidéo. En plus de la visibilité et d’un meilleur référencement, il gagne du trafic en plus sur son site, ce qui est doublement avantageux.

Comment marche la publicité sur YouTube

Si vous êtes un adepte de YouTube, vous avez sans doute remarqué qu’il y a souvent une vidéo publicitaire qui se lance automatiquement lorsque vous cliquez sur une vidéo. Cette méthode s’appelle le True view « instream ». Via Google AdWords, un annonceur peut positionner sa publicité en début d’un autre contenu. Les internautes doivent attendre cinq secondes avant de faire un choix, regarder la pub ou zapper sur la vidéo de leur choix. L’annonceur ne paiera que si sa pub est visionnée entièrement ou pendant 30 secondes. Il existe aussi d’autres méthodes comme le True View « InSlate » qui propose trois pubs intercalées au début, au milieu et en fin de vidéo. Le True View « Indisplay » fera apparaitre la pub parmi les vidéos de YouTube. Ce sera à l’internaute de choisir s’il veut la visionner ou non.

Comment attirer de nouveaux affiliés pour faire connaitre vos produits et services.

Voulez-vous développer votre entreprise rapidement en 2017? Eh bien, le secret du succès peut consister à avoir un programme d’affiliation réussi. Les affiliés peuvent distribuer votre message et votre produit à des milliers de personnes très rapidement. Ils agissent comme une armée de vendeurs à portée de main. Cependant, un  programme d’affiliation à succès doit être en mesure d’attirer systématiquement de nouveaux affiliés de haute qualité. Voici 5 façons de le faire:

La signature

Affichez votre nom complet en tant que responsable d’affiliation.  Les affiliés doivent établir une connexion personnelle avec vous pour se sentir en confiance. C’est comme ca que fonctionne cette industrie. Ils vont vous poser des questions et vous devez répondre rapidement. Cela signifie que vous devez leur offrir la meilleure gestion. Soyez fier de votre travail.

La Réactivité.

En plus de la signature, Mettez en place une adresse email et répondez à leurs questions d’une manière rapide et professionnelle. Vos  affiliés ne doivent jamais se plaindre de votre absence à d’autres affiliés. Si vous êtes réactifs, vos affiliés pourront vous aider à trouver d’autres affiliés grâce à leurs témoignages. Ainsi, vous préservez votre réputation.

La récompense

Si vous le pouvez, pourquoi ne pas donner à vos affiliés une copie gratuite ou une expérience exclusive de votre produit ou service? Les meilleurs affiliés sont ceux qui auront utilisé le produit ou qui le possèdent, car ils seront convaincu que votre produit est bon et pourront facilement le commercialiser par la suite. Soyez généreux avec vos affiliés, et leurs résultats seront meilleurs.

La transparence

Lorsque les affiliés examinent un produit et prennent la décision de le promouvoir ou non, l’une des premières choses qu’ils considèrent est de savoir si votre produit est vendu avec succès. Donc, Soyez transparents (dans la mesure du possible) et offrez aux affiliés des informations sur vos ventes, les taux de conversion et le bénéfice par clic.

Des outils de marketing pour les aider

Les affiliés peuvent souvent promouvoir des dizaines de produits et parfois, ils manquent  de temps.  Afin de leur faciliter la vie, créez une page d’outils de marketing où ils peuvent copier et coller des contenus pré-préparés tels que des emails, des critiques de blogs et des bannières publicitaires. Affichez clairement votre page d’outils dans votre annonce d’affiliation.

N’oubliez pas que tous vos affiliés n’ont pas tous les mêmes compétences. Certains peuvent ne pas connaitre le HTML, ou comment ajouter un lien vers une page. Mettez des outils à leurs disposition, ou bien montrez leur comment faire.

Le développement des applications mobiles

Les précédentes décennies, l’utilisation d’un appareil téléphonique mobile servait-presque-uniquement à contacter une personne. Si par le passé, le téléphone portable offrait déjà diverses possibilités annexes, son évolution fut plutôt rapide. En dix ans, nos appareils mobiles ont tellement évolué qu’il nous est désormais possible d’écouter de la musique, de regarder des vidéos (y compris des films), de jouer à des jeux vidéo, de se connecter sur Internet…

Cela va même parfois bien plus loin que ça, puisque l’on peut désormais s’adonner à la réalité virtuelle grâce à son smartphone, ou interagir avec la réalité, grâce à des applications spécifiques.

Pour en arriver à de tels progrès, des experts en informatique se sont penchés sur la question et ont pris en charge le développement de ces applications. Employés dans des entreprises, ou simples particuliers, ils ont simplement réussi à apprivoiser les systèmes d’exploitation d’Apple, ou de son concurrent, Google, qui a créé un OS nommé Android.

 

Un exemple de logiciel de création ? Swiftic !

Tout système d’exploitation (Windows 8, 10, Ubuntu, Android…) possède désormais sa propre bibliothèque d’applications. On trouvera ainsi des jeux, mais aussi des programmes amusants, des versions mobiles de différents sites web, des logiciels de retouche,  des applications qui vous permettront de jouer avec l’esthétique interne de votre téléphone…

Il existe même des applications pour…créer des logiciels pour smartphone ! Et si les particuliers ont accès à ces mêmes logiciels, ils peuvent, eux aussi, créer, à leur guise, et deviennent alors des développeurs !

Nous vous conseillons Swiftic, créée en Israël, et qui vous permet d’inventer votre logiciel. En plus de cela, si votre application ne porte pas ses fruits, vous bénéficiez d’une généreuse garantie de six mois. Le tarif s’élève à 36 euros pour les budgets les plus serrés et à 50 euros pour les plus aisés.

 

Comment créer son application ?

Vérifiez d’abord que votre smartphone ait son système à jour. Dans le jargon informatique, on le nomme « firmware ». Si ce n’est pas fait, vous pouvez facilement remédier à cela en vous rendant dans vos paramètres, et en recherchant « l’onglet » correspondant. Vous pouvez ensuite télécharger Swiftic ou n’importe quelle autre application à partir d’une « bibliothèque , comme, par exemple, l’AppStore, ou le Play Store.

Après quoi, il vous faut mettre le logiciel téléchargé à jour, si possible. Généralement, une remise à niveau vous est proposée dès l’ouverture. Si ce n’est pas le cas, c’est que vous êtes déjà à niveau.

En théorie et/ou si vous avez de la chance, un tutoriel devrait vous être suggéré. Cela permet de se familiariser avec la « bête » et de prendre connaissance des moyens basiques mis à votre disposition. Si vous avez la malchance de tomber sur une application de développement qui ne vous « guide » pas, il ne faut pas désespérer ! Rendez-vous sur le Web, et plus précisément sur un forum spécialisé ! Des passionnés d’informatique, excellents dans leurs compétences très souvent, vous accorderont leur précieuse aide, s’ils le peuvent.

Vous pouvez aussi tenter de suivre les recommandations des sites web qui apparaissent les premiers sur la Toile, les informations données étant très souvent pertinentes. Notez que vous n’êtes pas toujours obligé de passer par une tierce application pour en créer une autre (vous pourriez, par exemple, créer votre propre application de développement de logiciels pour téléphone mobile!).

 

 

Qu’est-ce que l’expérience utilisateur ?

Le terme d’expérience utilisateur est apparu au cours des années 90. Ce terme désigne la perception qu’une personne a de l’utilisation d’un produit, d’un service ou d’un système. L’expérience utilisateur est d’ailleurs maintenant un point sur lequel toutes les entreprises travaillent pour pouvoir satisfaire leurs futurs clients. Bien évidemment, il est difficile d’anticiper cela, mais il est possible de faire tout son maximum pour que l’expérience utilisateur (UX en anglais) soit bien vécue.

L’expérience utilisateur a de nombreux objectifs. En effet, si l’on prend l’exemple d’un logiciel, ce dernier devra atteindre certains buts. En effet, il devra être plus utile, facile à utiliser, désiré par l’acheteur, doté d’une navigation simple, accessible, et complètement crédible. Ainsi, en atteignant ces objectifs de l’expérience utilisateur, le logiciel a plus de chance d’augmenter sa valeur.

L’expérience utilisateur regroupe plusieurs éléments entrant en jeu, dont les suivants :

  • Le marketing
  • La typographie
  • Les fonctionnalités
  • Le nommage
  • La cohérence
  • La compatibilité

Lorsque vous vous lancez dans la création d’un site internet, il est impératif de prendre en compte l’expérience utilisateur. C’est une véritable priorité. Ainsi, cette expérience utilisateur va passer notamment par un choix minutieux des couleurs, de l’ergonomie de votre site, de la navigation, etc. Tout doit impérativement être cohérent, simple, et surtout très attractif. Vous devez arriver à vous mettre à la place du visiteur sur votre site, et prendre un point de vue externe de ce que vous proposez. Cela doit impérativement vous plaire, et être agréable. Si ce n’est pas le cas, l’expérience utilisateur doit alors être retravaillée.

Pour travailler correctement sur l’expérience utilisateur, il est souvent nécessaire de faire appel à des professionnels de la communication, mais également de l’image tels que des webdesigners. Bien évidemment, n’oublions pas également que vous devrez vous faire épauler par un spécialiste du marketing si vous désirez que votre projet soit complètement réussi. Sachez que l’émotion est un élément sur lequel vous pouvez jouer. Il va souvent vous permettre de vous différencier de la concurrence.

Pour résumer, vous devez retenir les choses suivantes :

  • L’utilisateur de votre site a toujours raison.
  • L’utilisateur doit facilement comprendre votre contenu.
  • L’utilisateur doit être heureux d’être sur votre site.
  • Le contenu de votre site doit être impérativement attractif.
  • Soyez original. En effet, votre but est de pouvoir vous démarquer de la concurrence en étant différent. Ainsi, vous devez faire preuve d’imagination. Si vous êtes en manques d’inspiration, n’hésitez pas à vous faire aider par des professionnels ayant de nombreuses idées à revendre.
  • Ne vous découragez pas. Il n’est pas toujours évident de se mettre à la place de l’utilisateur. Pour cela, vous allez apprendre de vos erreurs et ferez toujours mieux. Courage !
Posted in Web

Les métiers du Web ne sont pas des métiers virtuels

Le Web est une sphère médiatique bien particulière qui doit répondre à des exigences technologiques qui lui sont propres. Ces techniques ne concernant pas que le développement, elles concernent aussi les façons de communiquer entre le fournisseur et les Internautes qui sont les clients du Web.

Alors, avec l’explosion d’Internet, des métiers nouveaux voient le jour depuis 20 ans ou s’adaptent aux évolutions technologiques et comportementales. Des salons et des « Job Dating » y sont même entièrement consacrés pour présenter ces métiers du numériques et recruter.

Nous ne savons pas toujours ce que renferment ces métiers. Pour certains, les terminologies sont carrément abstraites, à la limite de l’emploi virtuel. Ce sont pourtant de véritables métiers qui nécessitent des apprentissages et des qualifications tout aussi réels.

En parlant de métiers du Web, découvrons-en quelques-uns

Chargé de communication Web

Les chargés de communication se spécialisent. Un chargé de communication Web doit posséder toutes les qualités d’un chargé de communication mais être également spécialisé dans les techniques de communication Web.

Le chargé de communication Web a en charge la promotion d’une marque, d’une entreprise, d’un produit sur le Web. Et pour mener à bien ses missions il doit connaitre les leviers de la toile. Il aura notamment en charge les campagnes d’e-mailing, le déploiement de la stratégie e-marketing, les actions de référencement, la notoriété… Et ses actions ne sont pas limitées à la communication digitale externe mais aussi à celle interne (enrichir, animer un Intranet, un réseau social de collaborateurs…).

Juriste Internet

Un juriste Internet a des missions bien particulières. Il assiste l’entreprise et la conseille en matière d’informatique, d’Internet, de propriété intellectuelle. Il conseille, il veille, il défend les intérêts pour le respect des droits, obligations et réglementations liées aux activités (e-commerce, banques en ligne, gestion des noms de domaines…). Il est spécialisé et a une parfaite connaissance d’Internet, de sa législation et de ses évolutions.

Traffic Manager

Le traffic Manager ou responsable trafic est lui un spécialiste de la publicité sur Internet. Il est le lien entre les annonceurs et les supports que sont les sites qui diffuseront les publicités. Il gère les espaces publicitaires. Il conseille l’annonceur pour ses campagnes publicitaires. Il travaille en étroite collaboration avec les référenceurs. Il gère de A à Z les campagnes, les organise, suit leur mise en œuvre, leur évolution et en fait le bilan.

Des métiers qu’Internet a fait naitre ou évoluer, qui exigent des compétences adaptées à ce marché mondial omniprésent et qui ne cesseront de suivre la dynamique de la toile.

Le web, des métiers nouveaux ou revisités

Internet a conquis le monde et envahi nos vies. Nous consultons Internet pour des recherches documentaires, de  planification de voyages, pour réserver un hôtel, acheter une paire de chaussures, trouver du travail ou encore trouver l’âme sœur. Il y a des centaines sinon des milliers de raisons qui amènent les Internautes sur la toile. Nous passons plus de 40 % de notre temps à surfer sur cette vague médiatique. C’est aussi la plus grande place de marché mondial.

Ainsi, nombreux métiers ont dû évoluer ou voir le jour. Et aujourd’hui, beaucoup de sociétés, des plus modestes aux plus grandes, recherches du personnel ainsi qualifié. Mais en quoi consistent ces dénominations de postes ?

Regardons d’un peu plus près quelques exemples notoires.

Le « Community Manager »

Littéralement, on peut traduire ce libellé comme « animateur de communauté ». Plus précisément, cette personne c’est la personne en charge de fédérer et faire vivre une communauté d’Internautes au travers des réseaux sociaux, de blogs, forums… Il analyse, il créé, il anime, il veille, il organise même des évènements, bref, ses missions sont nombreuses et ne se limitent pas à rédiger et diffuser quelques informations par-ci, par-là.

Le « Webmarketer »

Le Webmarketer est indispensable, incontournable car c’est lui qui élabore la stratégie commerciale et marketing qui sera tissée sur la toile elle-même. Il analyse les attentes des consommateurs, la concurrence, met en œuvre les actions de communication qu’elles soient off ou on line, élabore, réalise et suit la promotion du site, coordonne les partenariats Internet, suit les audiences… Un rôle clef pour optimiser le business.

Le rédacteur Web

Le rédacteur web n’est pas un rédacteur comme un autre. Il a des compétences très similaires mais il doit adapter ses contenus aux exigences d’Internet, des internautes, des moteurs de recherches. Les moteurs de recherches estiment la pertinence des contenus, pénalisent les plagiats, les duplications. Quant aux Internautes, ils ne lisent pas une page web comme un journal, il faut des contenus rapides et percutants à lire, surtout quand la lecture est réalisée sur des petits écrans et dans des situations particulières (dans un taxi, à l’arrêt de bus, entre deux rendez-vous…). Il doit optimiser son contenu pour favoriser le positionnement du site, de la marque de l’entreprise. Bien des clefs se sont donc ajoutées à son trousseau de rédacteur.

Le chargé de référencement

Un métier sans précédent et totalement nouveau. Le chargé de référencement naturel (SEO), n’a pas son pareil dans le passé. Sa mission est d’améliorer la visibilité et l’audience sur Internet. Comment ? Par la connaissance et l’exploitation de toutes les données jouant dans les algorithmes de référencement. Il s’agit de la structure d’un site mais aussi les axes de rédaction de contenus, l’indexation par les moteurs de recherches, les échanges de liens… Un vaste domaine de jeu qui permet une visibilité meilleure de laquelle découlera une audience meilleure et ainsi des parts de marchés croissantes.

Il existe bien d’autres métiers nouveaux ou revisités pour s’adapter au marché et aux évolutions qu’Internet a entrainées dans son sillage. Et la liste pourrait bien continuer d’évoluer.

L’analyse d’un site web : quelles métriques appliquer ?

Les outils dédiés à l’analyse d’un site internet visent à vous fournir des éléments précieux sur le comportement des internautes qui visitent votre site. Cependant définir les métriques destinées à l’amélioration des performances de celui-ci peut s’avérer être une tâche complexe. Voici quelques métriques pour une exploitation optimale de votre site web.

Quel est le nombre de visiteurs uniques ?

Le nombre de visiteurs uniques correspond au nombre d’internautes qui se rendent sur un site internet pour la première fois et ce, pendant une période donnée. La période de référence dure un mois en règle générale. Attention visiteur unique ne signifie pas visite unique. Bien au contraire, les individus qui le souhaitent peuvent consulter le même site à différentes reprises, par contre seule sa première visite est prise en compte. Cet indicateur permet de mesurer les performances de son site, de ses campagnes marketing digital. Le nombre de visiteurs uniques offre également l’opportunité de contrôler la segmentation de votre public cible, etc. Outil intéressant et gratuit: Google Analytics 

 

Connaissez-vous le nombre de pages vues ?

Pour déterminer la qualité des visites, le nombre de pages vues constitue un excellent indicateur. Par contre l’analyse de cette métrique ne vous apportera aucune information pertinente tant qu’elle n’est pas comparée avec le taux de conversion.

En effet, les visiteurs de votre site sont susceptibles de parcourir un certain nombre de pages sans interagir avec votre contenu. Par contre si l’objectif du site consiste à publier de l’information, l’utilisation de ce seul indicateur est suffisante.

 

Quel est le temps passé sur le site et par page ?

Pour juger de la performance d’une page et par conséquent son contenu, il est judicieux de connaître le temps passé par page. Bien souvent cette métrique souligne le fait que peu d’internautes lisent l’intégralité d’un article. En effet, vous vous rendez compte qu’un contenu qui nécessite une lecture de cinq minutes est parcouru en moins de deux minutes par un internaute !

En fonction du temps passé par page, vous êtes en mesure de distinguer celles qui sont performantes de celles qui doivent être modifiées. Votre objectif étant de retenir le plus longtemps possibles vos visiteurs.